GHJURNATE INTERNAZIUNALE di CORTI 2014

Délégations internationales :

  • PALESTINA : MA’MON KHALAF
  • CATALUNYA : ESTATCATALA : JORDI MIRO ; SOLIDARITA CATALANA PER L’INDIPENDENCIA (SI) : CONXITA BOSCH ; ESQUERRA REPUBLICANA DE CATALUNYA (ERC) : MARTA VILALTA
  • SARDEGNA : SARDIGNA NATZIONE INDIPENDENTZIA : BUSTIANU CUMPOSTU ; INDIPENDENTZIA REPUBRICA DE SARDIGNA (IRS) : GAVINO SALE ; PARTITO SARDO D’AZIONE : ANTONIO MARCHI è LIDIA FANCELLO
  • PAESE BASCU : SORTU : XABI LARRALDE è IGOR ZULAIKA
  • SICILIA : SICILIA LIBERA : ROSA CASSATA

GHJURNATE INTERNAZIUNALE DI CORTI 2014

Dimanche à partir de 16h00 : Débats sur la situation politique en Corse (processus de réforme institutionnel engagé à l’Assemblée de Corse, Analyse de la déclaration du FLNC, perspectives politiques), invités :

  • Emmanuelle de GENTILI, Première Adjointe au Maire de Bastia – Conseillère Exécutive de Corse déléguée aux Affaires Européennes – Présidente de l’O.E.H.C – 1ère fédérale du PS 2B
  • Pierre GHIONGA Conseiller exécutif à l’Assemblée de Corse
  • Pierre CHAUBON Conseiller Territorial, Maire de NONZA
  • Jean Charles ORSUCCI, Conseiller Territorial,Maire de BONIFAZIU
  • Jean Baptiste LUCCIONI, Conseiller Territorial, Maire de Petrusella
  • Jean Martin MONDOLONI, Président de “Une Nouvelle Corse”

Usine de cogénération dans l’Ornanu : Entre crainte et mobilisation

image

Une usine de cogénération dans l’Ornano. Le projet d’implantation a fait grand bruit. Et créé surtout une appréhension populaire dont la plus forte des traductions est la mise en place de l‘Associu Pà a Salvezza Talavesa. L’action de cette dernière a particulièrement permis de surseoir au projet.

Afficher davantage

Aiacciu, L’isula, le grand retour de la fraude ?

A chaque élection municipale, le même déballage d’analyses idiotes provenant de la plupart des médias français : « fantastique élan démocratique en Corse avec parfois plus de 90 % de participation ! ». Pour qui connaît la pratique des élections municipales dans notre pays, ces exclamations sont risibles tant ces élections sont le terreau des instincts les plus bas, du pire de ce qui peut se faire en Corse : la fraude électorale, l’instrumentalisation de la misère, la course à la place, à l’emploi, au bon alimentaire, au frigo etc. 

Un strapontin au Conseil municipal et des indemnités de maire ou d’adjoint valent visiblement mieux que la dignité humaine. Et il faut reconnaître que, loin de déroger à la règle, cette année 2014 aura été un grand cru : Scrutin annulé à L’Île-Rousse, forte probabilité d’annulation à Ajaccio, cela faisait longtemps que les élections municipales de grandes villes de Corse n’avaient pas fait autant de remous. S’il est malheureusement fréquent que des élections municipales de villages soient annulées - ce fut le cas encore cette année à Corscia, Cambia et Petra di Verde, notamment - il est beaucoup plus rare que les élections de villes soient annulées. Alors, 2014 sonnerait-elle comme le grand retour de la fraude électorale massive ? Décryptage. 

Afficher davantage

Le syndrome mortel de Djubelly Wéa

Le FLNC a pris une décision courageuse qui marquera l’histoire de notre peuple. Immédiatement, les ultras sur écran Facebook et autres farouches scribes partisans de la formule populaire “ armons nous …partez !” entamèrent une danse frénétique autour d’une nostalgie pour le moins étonnante via les réseaux sociaux.

Ceux là mêmes qui affichaient, quelques jours auparavant, une grande modération à l’endroit du mouvement clandestin, sauf lorsqu’il s’attaquait à l’hôtel des impôts de leur ville, semblent regretter aujourd’hui la fin de la propagande armée … Curieux retournement de l’histoire pour celles et ceux qui brillaient par leurs absences répétées devant les commissariats en soutien aux interpellés du petit matin.

Les auteurs de cette communication clandestine doivent maintenant anticiper , non pas une sanction des historiens mais le syndrome haineux de Djubelly Wea assassin de Jean Marie Tjibaou le 4 mai 1989. Aussi brutal que cela puisse paraître, cet aspect, consubstantiel, de toutes les luttes post clandestines n’est pas à négliger.

Les colombes doivent craindre, hélas, la folie des faucons. Le courage politique est dans le camp de la concorde et de la vie. Le combat des idées, le poids des convictions, le choix du dialogue et l’espoir d’une société meilleure sont comme autant de belles promesses de l’aube. 

« Il n’y a jamais eu de bonne guerre ni de mauvaise paix. » écrivait Benjamin Franklin… 

Jean Paul Luciani